Texte 
Page 


Potlatch

 
réactualiser imprimer

Le potlatch : exemple de système basé sur le don

Source : Wikipedia


Mot chinook (langage d'indiens d'Amérique) signifiant "donner", le potlatch est un comportement culturel, souvent sous forme de cérémonie plus ou moins formelle, basée sur le don. Plus précisément, c'est un système de dons/contre-dons. C'est un processus placé sous le signe de la rivalité, il faut dépasser les autres dons. Originellement, la culture du potlatch était pratiquée autant dans les tribus du monde amérindien (les Amériques) que dans de nombreuses ethnies de l'océan pacifique, jusqu'aux Indes.
C'était un événement festif dans un système d'échange régional entre tribus, dans lequel les « sponsors » donnent sans retour de la nourriture, des espaces pour faire la fête, des ornements...En échange ils gagnaient du prestige. Donner un potlatch permettait de faire monter la réputation et de valider le rang social, tant pour le donateur que pour le receveur.

Le potlatch a fasciné et fascine encore les ethnologues occidentaux. Il a pourtant été sans doute mal interprété pendant des années. Il fut ainsi interdit au Canada et aux Etats-Unis à la fin du 19° siècle par les missionnaires et les agents gouvernementaux qui y voyaient un acte inutile, voire « démoniaque », alors que ceux qui le pratiquaient depuis des siècles n'y voient rien de plus qu'une manière d'échanger des cadeaux en faisant la fête...

Dans la culture occidentale actuelle, on utilise aussi la formule "briller ou disparaître", qui reflète une dynamique de type potlatch, dans les contextes et cérémonies suivantes :
  • Contribution aux repas communautaires, où chacun apporte spontanément un plat ou une boisson pour tous (salade, dessert...), aussi appelé "repas canadien" (au Canada), en référence aux amérindiens d'Amérique du Nord qui pratiquaient cette forme de potlatch.
  • Obtention d'une légitimité et d'une position hiérarchique plus importante, en fonction de la qualité et de la quantité des contributions faites dans une dynamique de groupe (par exemple, dans les milieux associatifs, les personnes qui s'engagent le plus comme volontaires auront un accès prioritaire aux ressources collectives, comme le bus ou le matériel informatique de l'association à laquelle ils contribuent).
  • Obtention des droits de modération dans une communauté virtuelle, comme c'est le cas de Wikipedia, en fonction des contributions antécédentes.

Page modifiée dernièrement le Jeudi 06 Mars, 2008 [18:38:38 UTC]

Le contenu de cette page est licencié sous les termes Creative Commons.

0.11s / 8.07MB / 71 / 0.18
Powered by Tikiwiki
Copyleft 2005 ANGENIUS
Dernière mise à jour CVS: Dimanche 02 Mars, 2008 [11:53:28 UTC]